Bonjour!

Aujourd’hui c’est le retour de la Orla! Si tu te souviens bien, j’avais cousu cette robe en deux exemplaires en mars d’abord dans l’intention de remplacer mon projet de jupe pour le challenge #jecoudsmagarderobecapsule2017. Finalement, avec le recul, rien ne s’est passé comme prévu. J’ai fini par coudre la dite jupe deux fois. Et les robes se sont transformées en tunique! Ce patron me semblait toute fois rester le Saint Graal et j’avais la ferme intention de le refaire. Plus que ça, je voulais en faire une « petite robe noire ». Un atelier beauté, morphologie et style complètement improbable et fabuleux en même temps (je t’en reparlerai sûrement bientôt) a achevé de me convaincre que la petite robe noire était décidément bien un vêtement utile et manquant à ma garde-robe surtout pour moi dont c’est la couleur préférée (ça y est, j’ai avoué, et que personne ne me dise que ce n’est pas une couleur!). Bref, j’ai attaqué la chose dès que j’ai mis la main sur de la double gaze, ce fameux tissu léger et non transparent très à la mode en ce moment et qui me semblait plein de promesses. Je me suis lancée prudemment et j’ai bien fait! Cette pièce m’a donné beaucoup plus de fil à retordre que je ne l’imaginais mais la bonne nouvelle est que je l’aime tellement que je la mettrais tous les jours (en écrivant ceci je me rends compte que la fournée a été très bonne cette saison, j’ai pas mal de vêtements que je mettrais tous les jours!).

devant


Patron: Orla

Tissu et mercerie: Double gaze, Rascol et biais Liberty, Stragier

Modifications: suppression de la fermeture Eclair


devant détail

Les difficultés et péripéties

Le patron était testé et approuvé, le tissu par contre ça a été une autre paire de manches. J’ai été délicate, j’ai repassé doucement avant de faire les pinces puis pulvérisé de l’eau dessus pour récupérer l’effet froissé mais une fois la robe terminée elle était trop grande et la fermeture dans le dos était ultra moche et me faisait comme une queue. C’était la veille de mon départ en vacances, j’avais prévu de l’emmener et j’ai laissé tombé, je l’ai abandonnée sur un cintre jusqu’à mon retour. Puis à mon retour, j’ai pris mon courage à deux mains et j’ai décousu cette bête fermeture en grognant. A ma grande surprise tout le problème de taille a été réglé comme ça. Certes, elle est plus amples que mes versions en coton classique mais avec une ceinture elle est très bien. Pour les ourlets, ayant tâté le tissu, je ne suis pas fait avoir et j’ai tout fait comme sur le plus capricieux des jersey: aiguille double + tension à 0.5. Et tadaaaaa! Ma nouvelle robe préférée.

dos

Mon avis

J’adore cette robe (on l’aura compris) et j’aime beaucoup le tissu (même si j’ai encore deux coupons qui me préviennent déjà que je devrai m’armer de courage pour les mater). Clairement la double gaze mérite l’engouement qu’elle suscite. C’est doux (après lavage), ça ne se repasse pas (+12 dans ma liste de bons points), c’est frais mais pas transparent. Je me demande comment cette robe se comporterait avec des bas…

dos détail

A très bientôt!

Yanoudatoi

 

Advertisements

One thought on “Orla, la petite robe noire

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s